Merci l'étude ^^ !

Je fais parti de celles qui auraient préféré ne pas avoir à avorter.
Qui avaient une bonne contraception, mais qui n'a tout de même pas suffit.
Qui n'a pas hésité une seconde. (trop tôt dans ma vie, relation toute fraîche, vie pro encore trop précaire)
Qui n'a pas fait de dépression.
Qui a eu un enfant désiré quelques années plus tard, (enceinte qq jours après l'arrêt de la contraception ! One punch parents !)
Qui n'a pas de regrets.

L'IVG doit rester un choix et ne pas être un parcours du combattant.

madmoizelle.com/consequences-i

#ivg

@ClaireLemoine

Je trouve que le droit à l'IVG est sacré. Maintenant dans l'exemple fournis, on retrouve TOUS les cas de pressions sociale pour avorter en une seule fois :
- trop jeune
- relation avec le conjoint
- vie professionnelle

il manque juste la pression des parents.

Combien de jeune femme indécises sont poussée à l'IVG car désemparés par la situation.
sur ce nombre, combien aurait choisi une autre issue avec une aide adéquate ?

Je pense que c'est une question,n bien trot oubliée.

@herve_02
Alors non, je n'étais pas trop jeune en fait (j'avais ? 28 ans ? Pu sûre XD). Mon conjoint n'était pas prêt et notre relation très jeune. Et mon ex patron me faisait faire du salariat déguisé...

Mais je ne me suis pas sentie obligée. En fait si j'avais voulu cet enfant, je l'aurais gardé. Je me serais débrouillée.

Ces arguments m'ont plus servi à justifier d'avorter à mon âge, avec un mec et un emploi. A éviter qu'on me mette la pression pour garder ce bébé.

Je n'était pas prête. Je n'avais vraiment pas envie d'un enfant à ce moment de ma vie. J’envisageai même de rester Childfree.
J'ai été très surprise quand j'ai ressenti un désir d'enfant qq années plus tard XD.

J'ai des parents au top, ils m'ont soutenu dans mon choix et l’auraient aussi fait si mon choix avait été de poursuivre ma grossesse.

Je serais curieuse d'avoir les chiffres des personnes qui sont vraiment poussées à avorter... Même quand le conjoint fait pression, le centre IVG te prends en consultation seule pour connaitre ton envie perso.
Avec moi ils ont vraiment cherché à savoir ce que je voulais et si je subissais des pressions.

Les questions trop oubliées que tu évoques sont très très souvent évoquées par les anti IVG ^^'.

Follow

@ClaireLemoine

les questions évoquées par les anti ivg ?

non, on accuse juste ceux qui évoquent ces question d'être anti ivg.

mais ce sont des vraies questions qui ne sont jamais adressées. Et la consultation seule, je suis pas persuadé (comme pou les violences conjugales) que cela change beaucoup. une fois que l'idée est imprégnée dans la tête des gens ils ont l'impression qu'ils pensent cela en dehors de toutes pressions extérieures.

../..

· · Web · 1 · 0 · 0

@ClaireLemoine

Mais il y a un super test à faire :
donner 2500 euros par mois à ces femmes pendant 3 ans si elles désirent les garder et regardez combien vont continuer à vouloir avorter...

ce serait une expérience assez intéressante pour voir si la "libération" passe au dessus de la finance.

Sign in to participate in the conversation
Mastodon Epyisageek.net

Petite instance perso.